Dans la gueule du lion

"Dans la gueule du lion" a reçu le prix La France vue d’ici*.

Exposition produite par l’université de Besançon et la ville d’Audincourt.

• 29 tirages 50 x 75 cm dans des caisses américaines en bois noir avec réhausse
• 10 tirages 70 x 100 cm dans des caisses américaines en bois noir avec réhausse 
deux attaches au dos de chaque cadre
• 6 bâches occultantes 3300 x 2450 mm avec barres de suspension
• 3 caisses de transports
 
L'usine PSA fut le plus grand centre industriel de France. Elle fait encore aujourd’hui vivre toute une région. Ou plutôt, c’est toute une population, historiquement ouvrière, qui fait vivre l’usine, la marque et cette région. Sochaux est la capitale française de l’automobile, ses voitures sont connues au-delà des frontières de l’Europe et les publicités ne cessent de les vanter : toujours plus belles et plus performantes. En revanche, il est rare d’entendre parler de celles et ceux qui les fabriquent et jamais on ne les voit. Dans les années 70 plus de 40 000 salariés travaillaient à La Peuge. Fin 2015, ils sont moins de 10 000. Les ouvriers sont les premiers touchés par la précarisation de la société, c’est la catégorie professionnelle la plus frappée par le chômage et la plus exposée aux contrats temporaires. Les jeunes sont particulièrement concernés. Raphaël Helle a voulu rencontrer ces hommes et ces femmes qui fabriquent des mécaniques magnifiques dans le vacarme du cliquetis des chaines. Fait rare, il a été autorisé à s’immerger durant 6 mois dans l’atelier montage où, jour et nuit, travaillent 2 500 personnes le long des kilomètres de deux lignes d’assemblage. Afin de mettre en lumière les invisibles qui vivent dans la gueule du lion.
 
* La France Vue d’Ici, un projet à l’initiative du festival de photographie documentaire ImageSingulières et de Mediapart.

 

 

Partagez sur

021392_160.jpg

Media Folder: 

021392_161.jpg

Media Folder: