Fault Lines, la Turquie d'est en ouest

23 photographies encadrées sans verre

  •  17 tirages 80 x 100 cm
  •  6 tirages 60 x 40 cm

Condamnée par la géographie à occuper une position intermédiaire entre l’Asie et l’Europe, la Turquie est, depuis plus d’un siècle, un lieu de tensions permanentes entre modernité et tradition, état laïc et forces islamiques, centralisme étatique et revendications autonomistes, libertés démocratiques et ordre répressif. Des tendances contradictoires qui nourrissent des affrontements souvent violents mais qui n’empêchent pas le pays de poursuivre son processus de transformation. Le photographe britannique George Georgiou a passé cinq ans de sa vie en Turquie où il a voyagé à travers le pays. « On est frappé, au fil des mois et des années, par l’évolution extrêmement rapide des paysages » dit-il, car on construit partout à un rythme phénoménal : des infrastructures routières qui bouleversent l’apparence des campagnes, mais surtout d’énormes quantités de blocs de logements pour permettre aux villes d’absorber l’exode rural, ainsi que l’accroissement rapide de la population.

Partagez sur