Bardenas Reales

• 23 tirages pigmentaires 50 x 50 cm, encre au charbon, encadrés dans des caisses américaines noires 54 x 54 cm

« C'est à l'occasion d'un reportage dans la région de Navarre que j'ai découvert le parc naturel des Bardenas Reales. J'y ai trouvé la parcelle qui, par la suite, servirait de décorum pour les images de cette série. Une fois rentré à Paris, j'ai commencé à imaginer des scènes photographiques qui joueraient sur le caractère miniature de ce paysage parcellaire. Sous forme d'esquisses, j'ai élaboré une sorte de story-board. En fond sonore, l'atmosphère musicale de Tom Waits ou Nick Cave et, comme atmosphère visuelle, David Lynch et Wim Wenders : matières premières à l'imaginaire. (...)
La réalisation de ces photographies peut s'apparenter à une errance : je pose mon matériel quelque part pour ensuite chercher l'emplacement adéquat... La série Bardenas Reales est construite à l'image d'un road-movie, une longue marche dans un désert marqué par des stigmates et des signes de vie : des traces d'occupations passées ou présentes. J'aime aussi l'idée d'un lieu d'exploration fictif qui se mêle à des paysages énigmatiques et silencieux. En filigrane, il est possible de deviner une réflexion sur cette notion de territoire épuisé et asséché par l'activité humaine ». Guillaume Amat

Partagez sur