Lucioles…

16 panneaux 59 X 85 cm
• 14 tirages
• 1 texte
• 1 titre

En vieux français, en québécois et en créole, les lucioles sont appelées mouches à feu. Les anglo-saxons les nomment fire-fly.
Cette série est un moment de poésie, une parenthèse de goût, loin du bruit et de la fureur. Réalisées dans le Piémont avec la complicité d'un entomologiste, ces images s'attachent à l'infiniment fragile et tutoient amoureusement l'invisible.
Les signaux lumineux émis par les lucioles, dans leur recherche du partenaire amoureux, sont de l'ordre de l'indicible. Un quantième de seconde qu'il faut savoir appréhender avec toute l'humilité nécessaire afin d'ÉCOUTER ces lettres d'amour.

Afin de photographier le vol des lucioles, Michel Séméniako a utilisé des temps d'expositions très longs, puis éclairé le site à l'aide d'une lampe à faisceau coloré. La dernière étape du travail a consisté à superposer ces deux images à l’ordinateur.
Prises de vues faites en juin 2007 près de Saluzzo dans le Piémont en Italie.

L'artiste assure lui-même l'accrochage

 

Partagez sur