001-manufactura_brandstrom-022708_001.jpg

Manufacture Bernardaud, porcelainier. “Il faut comprendre l’objet, savoir vivre avec lui.” Franck, 46 ans, émailleur depuis 21 ans, semble ne faire qu’un avec sa pièce. L’émaillage ressemble à une valse de la main dont l’interprétation dure à peine le temps d’un souffle. “l’émail pénètre en quelques secondes. Pour éviter les coulures, il doit être placé rapidement. Il n’y a aucun droit à l’erreur.” Ainsi finement parée, la porcelaine révèle, après la deuxième cuisson, tous ses mérites : blancheur, transparence, sonorité, solidité et brillance. Limoges.