029-manufactura_brandstrom-022708_094.jpg

Manufacture Tassinari&Chatel, soyeux lyonnais. La préparation de la chaine par l'ourdisseuse est la première étape préalable dans la mise en route d'un métier à tisser. Pendant que les bobines de soie qui sont installées sur le cantre se dévident. Sylvie, 46ans, veille sur le passage arachnéen des fils sur son ourdissoir. Ils doivent rester tendus et bien parallèles afin que la chaîne s'enroule sans encombre sur l'ensouple, sorte d'énorme bobine qui sera conduite devant le métier pour le tissage de la nouvelle étoffe. Lyon.