Exposition
L'entrée des artistes

Patrice Terraz

Partagez sur
« Depuis le début des années 1990, je réalise les portraits du festival cinéma d’Alès, Itinérances. De fil en aiguille, j’ai rencontré quelqu’un du festival de Cannes qui a fait exposer mes photos sur la Croisette. C’est ainsi que depuis une dizaine d’années, je vais à Cannes chaque année, au départ sans aucune accréditation et aujourd’hui encore, sans commande. Je profite du hasard des rencontres pour demander aux célébrités de me prêter leur regard une seconde. Je demande toujours la permission. Je n’aime pas les photos volées, le côté paparazzi, ni les séances de pose officielles devant des centaines de photographes. Je cherche une confrontation, même rapide, ce qui nécessite un travail d’approche fastidieux. Chaque année les barrières dressées autour des personnalités se durcissent. On dirait que le festival tente d’endiguer le carnaval médiatique qui a construit sa réputation. Parfois facilité par quelques amis qui m’orientent au sein de ce tourbillon surréaliste, je passe mon temps à zigzaguer entre gardes du corps et attachés de presse, à contre-courant du star system. Les photographies se font ainsi dans un couloir, sur un coin de trottoir, ou au détour d’une soirée bien arrosée. Mon équipement est toujours le même : une enveloppe où je conserve les tirages des portraits réalisés les années précédentes, une lampe de poche car je suis souvent dans des endroits sombres et je n’aime pas aveugler les gens avec un flash, et mon appareil argentique évidemment. Le fait que je travaille encore avec de la pellicule fait sourire. Dès que je croise quelqu’un que j’ai déjà photographié, je lui offre un tirage du portrait réalisé. Ce petit manège m’a souvent ouvert des portes… »
 
Exposition présentée du 13 avril au 13 mai 2018, dans le cadre de Vannes Photos Festival
Rive droite du port