Environnement
Trente ans après, les oubliés de Bhopal

Photographies de Bruno Amsellem

Partagez sur

Pour les habitants de Bhopal, le temps semble s’être arrêté depuis la nuit du 2 au 3 décembre 1984, lorsque l'usine du groupe Union Carbide a libéré un nuage de 40 tonnes de gaz toxique.
Dans cette ville du nord de l'Inde, à mi-chemin entre New Delhi et Bombay, l’accident a causé la mort de près de 25 000 personnes dans les semaines qui ont suivi. Mais la tragédie ne s’est pas arrêtée à ce lourd bilan. Pour les générations nées après la catastrophe, les pathologies respiratoires et atteintes neurologiques demeurent innombrables, tout comme les cas de malformations.

Pour voir la totalité du reportage, cliquer ici