InfoS. #4 - Nouveaux photographes

InfoS. #4 - Nouveaux photographes

Cette semaine, les photojournalistes et photographes documentaires

1 column (100%)

Né à Paris en 1976, Arno Brignon décide de vivre à Toulouse dans les années 2000, pour y exercer son métier d'éducateur spécialisé. C'est à la naissance de sa fille en 2009 qu'il ose une reconversion, ou plutôt assume sa vocation pour la photographie. Autodidacte dans un premier temps, il suit en 2009/2010 une année de spécialisation à l'ETPA Toulouse. Il travaille aujourd'hui en commande pour la presse régionale et nationale, en résidence ou en auto production pour développer ses projets personnels.

2 columns (50%)

Né en 1969, Christophe Calais débute au quotidien France-Soir en 1990. En 1991, il effectue son service militaire comme reporter-photographe au SIRPA. En 1992, il entre au staff du magazine VSD où il couvre pendant six ans l’actualité internationale avec un interêt particulier pour le Rwanda qu'il continue à photographier aujourd’hui. Ce travail a fait l’objet d’un livre, "Le cri des morts, le silence des vivants", d’une exposition au festival Visa pour l’image en 1998. En 2006, il publie "Rwanda, le pays hanté", aux éditions du Chêne et participe à l'exposition collective "Pour une photographie engagée" à la Bibliothèque Nationale de France. Depuis 2003, Christophe poursuit un travail sur la réinstallation des réfugiés aux USA.  En mars 2014, il publiera "Un destin rwandais", dans la collection 24x36 des éditions Neus.

2 columns (50%)

Diplômée de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, Viviane travaille en 2003 pour la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris. En 2005, suite au tsunami qui a ravagé l’Asie du Sud-Est, elle quitte son poste aux archives de l’Agence Magnum et se rend en Inde. Ce premier sujet constitue un tournant décisif, elle décide alors de devenir photographe documentaire. Son engagement et son travail ont été récompensés par la Bourse de la vocation de la Fondation Bleustein Blanchet (Paris).
Elle a déjà collaboré avec l’agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Son travail fait aussi l’objet d’expositions à travers le monde, en France et aux Etats-Unis, «Monsanto convoite l'or blanc, Inde», en Australie, «A Journey of Exile Bhoutan, Texas», en Italie, «Tibétains, une identité en suspens, Inde», au Népal «Refugee day» ou encore aux Pays Bas, « Mustang Terre du Bout du Monde, Népal».
Viviane Dalles a publié sa première monographie consacrée à l'Australie, «Terra Nullius», en 2012 aux éditions Crowdbooks Publishing.

2 columns (50%)

Jérémie Jung est né en 1980 à Strasbourg et vit à Paris. Licencié de la faculté d'arts plastiques de Strasbourg, et après avoir exercé au sein de différentes ONG d’éducation populaire les fonctions de graphiste et de développeur web, il se forme en 2010 au photojournalisme à l’EMI-CFD. Il y produit un premier reportage sur un groupe de squatteurs parisiens « Enquêtes de toit », récompensé par le prix du public des nuits photographiques 2011. En 2012, il réalise une série de reportages en Afrique pour le compte de l’UNESCO (Programme d'éducation des jeunes au patrimoine mondial). Ses travaux personnels actuels se concentrent sur les contextes sociaux et culturels de communautés isolées, notamment en Estonie et au Groenland.

2 columns (50%)

Estelle Zolotoff est née en France. Après une formation en gestion puis en sciences humaines, elle devient psychologue, spécialiste du développement personnel et du portrait psychologique. Passionnée de photographie depuis son enfance, elle se met à réaliser ses propres images en 2007, suit les workshops des Rencontres d’Arles et développe une activité de photographe. Ses origines russes et sa passion pour le cinéma influencent son travail. Elle réalise des images au confluent de l’intime et du social, notamment en France, en Russie, en Iran, revendiquant une photo de l’intuition. L’intériorité des êtres, l’adolescence, la féminité et la question de la place de l’individu dans son environnement en sont des thèmes essentiels. Elle vit et travaille à Paris et poursuit depuis 2010 un travail au long cours sur la Géorgie.

2 columns (50%)