Christophe Calais

Né en 1969, Christophe Calais débute au quotidien France-Soir en 1990. En 1991, il effectue son service militaire comme reporter-photographe au SIRPA. En 1992, il entre au staff du magazine VSD où il couvre pendant six ans l’actualité internationale avec un interêt particulier pour le Rwanda où il continue à photographier aujourd’hui. Récompensé par le Festival du Scoop d'Angers en 1997, son travail sur le Rwanda a fait l’objet d’un livre, "Le cri des morts, le silence des vivants", d’une exposition au festival du photojournalisme Visa pour l’image de Perpignan en 1998 et de projections dans ce même festival en 2002 et en 2004. En 2006, il publie "Rwanda, le pays hanté", aux éditions du Chêne et participe à l'exposition collective "Pour une photographie engagée" à la Bibliothèque Nationale de France. Depuis 2003, Christophe poursuit un travail sur la réinstallation des réfugiés aux USA. Une partie de ce travail a été nominée au Visa d'Or en 2003 et exposée au festival Chroniques nomades à Honfleur en 2004 puis à l'Atomium de Bruxelles en 2009, dans le cadre de l'exposition "Africa Avance Rapide". En 2011, son travail photographique ainsi que ses livres sur le Rwanda sont offerts en consultation au Centre Iriba pour la mémoire audiovisuelle du génocide rwandais et en 2012, il contribue à l'ouvrage collectif "Bosnia 1992-1995". En 2013, il rejoint la fondation WARM qui se donne pour objectif de rassembler et de promouvoir les oeuvres des journalistes, écrivains et artistes qui travaillent sur les conflits contemporains. En mars 2014, il publie "Un destin rwandais", dans la collection 24x36 des éditions Neus. Christophe Calais est membre de Signatures, maison de photographes depuis 2013.

Partagez sur