George Georgiou

George Georgiou vit et travaille à Londres. De juin 2001 à décembre 2002, George Georgiou s'installe à Belgrade pour couvrir l’après-guerre et la période de transition en Serbie. Il réside ensuite à Athènes, puis à Istanbul où il passe plus de quatre ans. Après avoir rendu compte du bourbier kosovar, il s’intéresse à la communauté Serbe. Plus tard, il retourne à Chypre où il est né pour photographier les villages d'où ses parents sont originaires. L’un au nord de l'ile, en Turquie, l’autre au sud, en Grèce. Après le 11 septembre, son sentiment d’un monde polarisé entre les démocraties occidentales et le Moyen-Orient musulman, l’incite à mener un reportage sur la Turquie entre Orient et Occident. Ce travail donnera lieu à un livre aux éditions Filigranes. George travaille actuellement sur la topographie londonienne, de la périphérie au centre ville. Il explore la diversité de cette grande ville marquée par les mouvements migratoires. Il a parallèlement commencé : "In the shadow of the bear", un sujet sur les rapports de deux pays de l'ex-URSS, la Géorgie et l'Ukraine, avec la Russie. Il a reçu le World Press Photo en 2003 et 2005, le prix du British Journal of Photography en 2010, le prix Pictures of the Year InternationaI en 2004 et le Nikon Press Award en 2000.
George Georgiou est représenté par la maison de photographes Signatures.

Partagez sur